7 septembre 2020

PROCESS : Le cassage des œufs

Après la ponte, les œufs sont acheminés avec délicatesse, depuis l’élevage jusqu’à l’entreprise. Mais après que deviennent-ils ? Vous pensez qu’ils sont cassés individuellement à la main ? ou alors qu’ils sont broyés tous ensemble ?

A leur arrivée, la propreté des œufs est contrôlée par un coup d’œil expert. S’en suit le check-up d’entrée, poids des œufs, origine de l’élevage, fraicheur des œufs… Si tout est conforme, les œufs sont gentiment escortés jusqu’à la zone de cassage, dans le cas contraire, c’est retour à l’envoyeur ! Dans la zone de cassage, on dispose alors les alvéoles contenants chacune 30 œufs coquilles, sur le tapis de la machine que nous appelons communément « la casseuse ». A partir de ce moment les œufs entrent dans un circuit fermé.

Mais que se passe-t-il dans cette casseuse ?
Eh bien voilà, les œufs sont tout d’abord accueillis par des ventouses qui vont les placer sur de petits réceptacles, avant qu’ils ne soient délicatement frappés d’un petit coup de marteau sur la tête. Les coquilles sont alors séparées à l’aide de pincettes, afin de laisser couler sont contenu qui est alors filtré avant d’entrer dans l’atelier de pasteurisation.

Mais, qu’en est-il des œufs séparés ?
C’est le même principe, à la différence qu’une coupelle permet de retenir le jaune d’œuf lors de l’écoulement ! Pour être certain que la séparation soit bien réalisée, un capteur colorimétrique a été mis en place pour contrôler la non présence du jaune d’œuf dans le blanc d’œuf obtenu. Ces deux co-produits, sont filtrés en parallèle, et tous deux envoyés dans l’atelier de pasteurisation par des circuits différents.

Si vous souhaitez plus d’informations, je vous invite à consulter la page sur notre Savoir-Faire !

A bientôt !